Accueil‎ > ‎Hypnose SAJECE‎ > ‎

Qu'est-ce que la Réflexologie ?

 En quoi consiste la réflexologie ?
  • La réflexologie fait partie des méthodes holistiques de bien-être et de santé, c'est à dire qu'elle considère la personne dans sa globalité. Elle s'inscrit dans la tradition de la Médecine Chinoise qui estime que tout est lié dans le corps : corps et esprit sont une unité.
  • Agissant de manière préventive, elle aide l'organisme à retrouver naturellement son équilibre et crée les conditions favorables à l'auto-guérison.
  • Elle est également un facteur important du processus curatif et s'adresse à toute personne désirant venir à bout de douleurs récurrentes ou aigües et retrouver un équilibre général.
  • En un mot, elle aide le corps à retrouver l'homéostasie (capacité d'autorégulation de nos organes).

Les pieds regroupent plus de 72000 terminaisons nerveuses étroitement interconnectées par la moelle épinière et le cerveau, à toutes les parties du corps. Ces terminaisons sont réparties selon une cartographie bien définie en différentes « zones réflexes », correspondant à l'emplacement de nos organes.

Le protocole de réflexologie consiste à parcourir, manuellement, l'ensemble de ces zones, ce qui permet de reconnaître à distance un organe malade ou en faiblesse énergétique, un système en déséquilibre, un problème vertébral... et de le traiter.

Le réflexologue ressent sous les doigts des zones sableuses, des cristaux, etc.. qui correspondent au cumul de toxines et déchets qui polluent le corps et ralentissent ou entravent l'irrigation sanguine du ou des organes concernés. La décongestion s'effectue en utilisant différentes techniques de pression et stimulation des zones réflexes sensibilisées entraînant ainsi une dynamisation de l'organisme d'où une amélioration de ses fonctions.

Après quelques séances de réflexologie régulières, les pieds présentent moins de zones douloureuses à la pression et la personne fait l'expérience d'un état de bien-être et de vitalité croissant.

 

Historique
Comme pour toutes les techniques naturelles, l’homme du XXIème siècle n’est pas le premier à explorer la réflexologie, et peut-être même le moins apte à la considérer dans sa culture matérialiste ; si les « anciens » ne cherchaient pas d’explication scientifique au sens contemporain, ils s’intéressaient au côté pragmatique et empirique de la chose. C’est ainsi que l’on trouve la réflexothérapie chez les Chinois depuis 5000 ans, née avec l’acupuncture, médecine elle-même originaire de l’Inde. Le caractère chinois, ou sinogramme, qui représente le pied signifie "partie du corps qui préserve la santé". L’Egypte ancienne en témoigne aussi dans une fresque ; les Incas pratiquaient des massages semblables et les Indiens d’Amérique ont perpétué cette technique jusqu’à aujourd’hui. Les civilisations orientales la pratiquent encore dans un but autant préventif que curatif.
La réflexologie moderne remonte aux travaux d’un médecin américain, le D
r William Fitzgerald. Tandis qu'il cherchait une méthode d'anesthésie en chirurgie mineure, il découvrit que la douleur éprouvée par ses patients diminuait s'il appliquait une pression sur certains points du corps. Sa théorie, élaborée en 1913, repose sur un modèle anatomique qui divise le corps en 10 zones énergétiques, allant de la tête aux pieds, chacune étant liée à des endroits précis du corps : les zones réflexes.

C'est Eunice Ingham (1889-1974), une physiothérapeute américaine assistante du Dr Fitzgerald, qui a mis au point, au début des années 1930 - à partir des découvertes de ce médecin -, la réflexologie telle qu'on la connaît aujourd'hui. Elle est l'auteure du premier traité de réflexologie moderne dans lequel l’ensemble du corps est littéralement « cartographié » sur les mains et les pieds.

Eunice Ingham a donné des séminaires partout en Amérique du Nord. Elle a aussi fondé la première école de réflexologie. Aujourd’hui nommée l’International Institute of Reflexology, cette école est dirigée par Dwight Byers, le neveu d'Eunice Ingham. Leur enseignement est offert dans plusieurs pays du monde.

Actuellement, nos proches voisins européens (Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Suisse, notamment) ont bien saisi l'intérêt de cette pratique naturelle assez largement utilisée dans les hôpitaux et de manière courante à titre personnel.
 

Un travail en profondeur
La réflexologie agit d'abord sur un plan général. Plus notre terrain sera renforcé, plus nous pourrons travailler sur des problèmes localisés.
L'approche globale du corps considère une douleur comme la manifestation d'une entité organique complexe dont l'origine se situe souvent au-delà de la région concernée. Cette douleur peut avoir une cause mécanique, organique ou somatique.

La stimulation des zones réflexes adéquates aide la corps à déprogrammer certaines habitudes et à reprogrammer un nouveau fonctionnement.
Chaque personne étant unique et réagissant à son propre ryhtme, le changement nécessite parfois du temps et de la patience.
 
Une technique naturelle
La réflexologie fait partie, aujourd'hui, des pratiques de santé dites complémentaires, alternatives et douces. En réalité, elle fait partie de nous-mêmes car chacun a ses zones réflexes sous ses pieds pour recevoir ce soin. Il ne s'agit pas de « croire » ou « ne pas croire » mais de mettre à disposition une méthode simple et universellement répandue, sans effets secondaires, dans notre société particulièrement anxiogène.

La réflexologie est une technique « complémentaire » à des traitements lourds, « alternative » à trop de médicaments et « douce » mais aussi « forte » quand on touche du doigt les points faibles de l'organisme.